L’idée d’un habitat participatif à Brignac est né en septembre 2015, de la rencontre entre Stefan Singer, directeur de Hab-Fab et les propriétaires d’une parcelle privée de 12 000 m2 environ sur cette commune.

 

Des pourparlers sont alors en cours entre un lotisseur et ces propriétaires, mais la découverte de l’habitat participatif provoque chez eux l'envie d’étudier les perspectives d’une alternative au lotissement conventionnel : ils s’engagent auprès de la SCIC Hab-Fab à retirer le terrain de la vente pour une durée déterminée, afin de voir si un groupe acquéreur peut être constitué. La démarche est présentée au maire de Brignac qui approuve l’initiative et qui accorde un soutien logistique. Il précise que la commune se portera acquéreuse d’une partie de la parcelle (3000m2 environ) afin de permettre une extension de l’école voisine.

 

La base est posée pour communiquer auprès du public : de février à mai 2016, trois ateliers de thématiques sont organisés pour faire découvrir en quoi consiste la démarche et proposer aux personnes intéressées par un projet d’habitat participatif dans ce contexte de participer à sa création. Ils sont fréquentés par plus de 80 personnes.

 

Suite à ces ateliers, en juin 2016, un groupe de 5 personnes se constitue.

Le projet devient concret : il consiste à créer un lieu de vie regroupant de 15 à 20 logements et intégrant des parties communes.

Dès l’origine des envies de mixité générationnelle et sociale, d’ouverture sur l’environnement, d’éco-conception et de vie proche de la nature sont exprimées par ce groupe.

En septembre, l’association Ensemble à Brignac est constituée. 

 

En octobre, le bailleur social Polygone, sollicité pour permettre la mixité sociale au sein du projet (en permettant la création de logements en accession classique VEFA, mais aussi en PSLA et en location), se prononce pour un soutien et une participation au projet. Il facilitera le portage financier (signature du compromis de vente et prise en charge de la maîtrise d’œuvre) et sécurisera le chantier.

 

Aujourd'hui constitué de 7 foyers, le groupe travaille sur un cahier des charges architectural.

La sélection d'une équipe de maîtrise d'œuvre (architectes et bureaux d'étude) devrait se faire d'ici l'été.